Face à la vieillesse de vos proches

Vous les aimez, ils font partie de votre existence : il faut à présent admettre leur perte d’autonomie, leur maladie, leur disparition prochaine comme des étapes à partager. Cela se vivra entre eux et vous, au sein de votre fratrie, dans le mouvement permanent de vos sphères privée et sociale.

Tous vos mots seront bienvenus

« Ce que l’on ne s’explique pas, il ne faut pas le taire » Cette phrase de Françoise Dolto, prononcée lors d’un entretien radiophonique, résonne dans mon parcours de thérapeute avec tant de justesse … http://www.choisir-son-psy.com/psychopraticien/ Aucun dire ne saura être accueilli dans notre espace particulier, puisqu’à un moment de votre trajectoire vous avez été constitué de…